Valse des noms et des statues à la Concorde

Ville, Pays : Paris, France - Mots clés : Place de la Concorde, place royale, obélisque concorde, place paris

Lorsqu’on arrive sur la place de la Concorde l’obélisque nous domine de toute sa hauteur. Ce cadeau de l’Egypte à la France a été érigé en 1836. Mais qu’y avait-il avant ?

1793 Excécution de Louis XVI, place de la Concorde, le 21 janvier 1793

Crédit photo : BnF

1836 Erection de l’obélisque, place de la Concorde, le 25 octobre 1836

Excécution de Louis XVI, place de la Concorde, le 21 janvier 1793

Crédit photo : BnF

Erection de l’obélisque, place de la Concorde, le 25 octobre 1836

Crédit photo : RMN-Grand Palais / Agence Bulloz

La Concorde est une ancienne place royale dédiée à Louis XV. Aussi à l’origine, en 1763, c’est une statue équestre de Louis XV qui trône au centre de la place … Louis XV ! Arrive alors la Révolution, celle de 1789, et avec elle la destruction de tous les symboles royaux. En effet on ne se contente pas de couper la tête de Louis XVI à la Concorde, on démonte aussi la statue de son prédécesseur.

Résumons-nous : en août 1792 la statue de Louis XV est donc démontée et la place prend le nom de place de la Révolution. Durant un an le piédestal reste vide avant d’accueillir une statue de la Liberté. Sous le Directoire, en 1795, la place change à nouveau de nom, et devient la Concorde. Il s’agit de symboliser la réconciliation après les excès de la Terreur. Ce nom perdure sous le règne de Napoléon, mais pas la statue de la Liberté. En juin 1800 elle est démontée.

Après la chute de l’Empereur, retour de la monarchie et à la case départ : la place reprend son nom de place Louis XV. Cependant, Louis XVIII, alors au pouvoir, envisage de faire bâtir un monument à la mémoire de son frère Louis XVI. C’est son successeur, Charles X, qui lance les travaux. La place est rebaptisée place Louis XVI en 1826. C'est alors qu'une nouvelle révolution éclate, celle de juillet 1830, et la place reprend son nom de Concorde, cela ne changera plus. Reste la question de son ornement central ! C’est Louis-Philippe qui trouve la solution. Il y fait ériger l’obélisque de Louxor, récemment arrivée en France. Ce monument politiquement neutre ne peut que faire l’unanimité.

Cette valse des noms et des statues est une belle illustration de l’instabilité politique de la France qui règne à l’issue de la Révolution de 1789 et durant la première moitié du XIXème siècle.

Commentaires (
)

C'est ici...

Place de la Concorde, 75008 paris, france

Notice: Undefined property: Product::$dwf_amazonaffiliation in /home/www/picasquare.photo/cache/smarty/compile/d6/df/dd/d6dfddc2ace9476ce75b82d5fcdf1337d239c947.file.product-2photos.tpl.php on line 584