Petite histoire de la piscine de Bon-Secours

Ville, Pays : Saint-Malo, France - Mots clés : saint-malo, plage bon secours

Une visite à Saint-Malo s’accompagne toujours de l’incontournable tour des remparts… Aussi lorsque vous arrivez au niveau de la section située entre la Tour Bidouane et le bastion de la Hollande vous tombez immanquablement sur la piscine de Bon-Secours. Cette piscine d’eau de mer fait partie de l’imagerie de la cité corsaire …, elle est l’un des derniers témoignages d’une époque révolue. Remontons le temps !

1936 Fin des années 1930 : la plage de Bon-secours, les bureaux des bains et la piscine

Crédit photo : GABY

2017 2017 : la piscine de Bon-secours, au fond les îles du Grand Bé et du Petit Bé

Crédit photo : Picasquare

Fin des années 1930 : la plage de Bon-secours, les bureaux des bains et la piscine

Crédit photo : GABY

2017 : la piscine de Bon-secours, au fond les îles du Grand Bé et du Petit Bé

Crédit photo : Picasquare

Nous sommes dans les années 1930 et Saint-Malo est devenue une cité balnéaire importante de la Côte d’Emeraude. A cette époque la pratique de la plage est très différente de ce que nous connaissons. Tout d’abord les vacanciers y passent toute la journée. De plus le respect des règles de bienséance fait qu’ils ne se déshabillent jamais en public. Pour toutes ces raisons, des établissements particuliers se sont créés au cours de cette période : les bureaux des bains. Leur rôle initial est de louer aux estivants des cabines de plage permettant de se changer à l’abris des regards. Puis leurs services se sont développés : location de barque, leçon de natation, buvette, organisation de tournois sportif…

Parmi ces établissements, celui de René Lesaunier : les "Bains René". Ce malouin met un point d’honneur à toujours satisfaire sa clientèle. Par exemple, il est le premier à mettre en place des douches. Mais il a un problème. En effet, lors des jours de fort coefficient de marée, l’eau se retirant très loin, les estivants désertent la plage de Bon-Secours. Ils préfèrent partir en excursion pour la journée ou bien faire la traversée pour se rendre à Dinard qui possède une piscine d’eau de mer. Pour Lesaunier il faut trouver un moyen de retenir sa clientèle. Puisque le problème est de pouvoir se baigner en toute circonstance, la solution est clair : il faut que Bon-Secours ait sa piscine d’eau de mer ! Dès lors il se lance dans la promotion de ce projet. Ce n’est pas simple, il faut convaincre une municipalité qui estime, qu’en termes technique et financier, cette réalisation est démesurée. Finalement, à force de ténacité, les pouvoirs publics finissent par accepter, la piscine est construite dans le courant de l’année 1936. Malgré les difficultés liées aux marées, le chantier avance bien. Le 2 juillet 1936 le plan d’eau est inauguré au moment où les français vont pouvoir pour la première fois bénéficier des congés payés ! Désormais la piscine de Saint-Malo peut concurrencer celle de Dinard ! Mieux encore, Lesaunier n’a de cesse de répéter que l’eau de celle de Saint-Malo est renouvelée deux fois par jour, au grès du flux et du reflux de la mer, alors que celle de Dinard ne l’est qu’aux grandes marées.

A marée haute les trois côtés du bassin affleurent tout juste, pour disparaître complétement lors des grandes marées. Seul le plongeoir avec son double escalier rappelle alors la présence de la piscine. A l’origine ce plan d’eau de 80 sur 75 mètres était divisé par un mur de 25 mètres permettant de délimiter un bassin dans lequel étaient organisés des matches de water-polo. Après la Seconde Guerre mondiale, les mœurs et les usages de la plage changent et les bureaux des bains finissent par fermer au cours des années 1950. Dès lors, bureaux des bains, cabines de plage et compétitions de water-polo appartiennent au passé, seule la piscine de Bon-Secours témoigne encore de celui-ci. Cependant en 1996 une menace plane. Alors que la municipalité doit renouveler sa demande d’autorisation d’occupation du domaine public sur lequel la piscine est construite, une série d’accidents graves survenue dans le périmètre du bassin fait hésiter les élus. Or une reprise en main du domaine maritime par l’Etat aurait pour conséquence la destruction de l’ouvrage. Pour les malouins c’est impensable ! Finalement, la concession est renouvelée pour 30 ans, la piscine de Bon-Secours est sauvée …

Une fois par an juste avant la saison estivale, lors d’un fort coefficient de marée, la piscine est entièrement vidée. Les services techniques n’ont alors que quelques heures pour nettoyer le bassin avant que la marée montante ne le remplisse à nouveau. Ce spectacle de la mer passant par-dessus l’enceinte du bassin attire chaque années les curieux et leur donne l’occasion de faire de jolies photos.

Commentaires (
)

C'est ici...

Plage de Bon-Secours, 35400 saint-malo, france

Notice: Undefined property: Product::$dwf_amazonaffiliation in /home/www/picasquare.photo/cache/smarty/compile/d6/df/dd/d6dfddc2ace9476ce75b82d5fcdf1337d239c947.file.product-2photos.tpl.php on line 584