La place Dauphine

Ville, Pays : Paris, France - Mots cles : place royale, place paris

Nous sommes en 1607, le Pont-Neuf vient d’être achevé et Henri IV poursuit sa politique d’urbanisation de Paris. Pour construire le pont trois îlots, la Gourdaine, l’île aux Juif et l'île au Bœuf ont été rattaché à la Cité. Un nouvel espace entre le pont et les Jardins du Roi est donc disponible. Il s’agit maintenant de l’aménager. Après celle des Vosges, Henri IV décide d’y créer une deuxième place royale. Elle est baptisée place Dauphine en l’honneur de son jeune fils, le dauphin, futur Louis XIII. Cette place dont l’architecture doit être uniforme est dédiée aux orfèvres et au change.

Le projet est confié à un proche du roi, Achille de Harlay. Moyennant quelques redevances, le terrain lui est cédé. A charge pour lui d’y aménager une place et des bâtiments suivant les plans fournit par Sully. Tout d’abord de Harlay fait construire une rangée de maisons le long des Jardins du Roi, permettant ainsi l’ouverture d’une nouvelle rue qui porte son nom. Puis, de l’autre côté de cette rue, ce sont les 32 bâtiments qui entourent une place triangulaire qui sortent de terre.

1550 - 1609 La place Dauphine : plans 1550  - 1609

La place Dauphine : plans 1550 - 1609

A la différence de la place des Vosges qui est carrée, ici la topographie du lieu impose une forme triangulaire. La place est ouverte à la base du triangle vers la rue de Harlay et à son sommet vers le Pont Neuf, dans la perspective de la statue équestre d’Henri IV.

Pour délimiter la place une série de bâtiments sont construits avec un cahier des charges précis : maison en brique et en pierre ; toit en ardoise ; façade à deux étages plus un de comble ; au rez-de-chaussée des baies cintrées doivent accueillir des boutiques.

Crédit photo : 1550 Truschet & Hoyau, 1609 Quesnel

1780 La place Dauphine en 1780

La place Dauphine en 1780

En 1611 les travaux sont achevés et 32 pavillons identiques ceinturent la place. Cependant en l’absence de servitudes royales dans la durée, assez rapidement la belle unité architecturale vole en éclat. Les propriétaires successifs font des aménagements dans leur immeuble. Bien souvent il s’agit de rajouter un ou plusieurs étages. Les façades sont modifiées au grès des restaurations.

Au XVIII des projets de refonte de la place sont proposés. A chaque fois ceux-ci prévoient de raser tout ou partie des bâtiments existants afin de mettre en valeur un monument à la gloire du roi. Cependant aucun n’aboutit.

Crédit photo : Duché de Vancy, Musée Carnavalet

1865 La place Dauphine en 1865

La place Dauphine en 1865

Avec la Révolution la place change de nom et devient la place de Thionville. Sous le Premier Empire c’est une fontaine monumentale qui est édifiée en son centre. Napoléon veut rendre hommage au général d’Empire Desaix tombé à la bataille de Marengo. C’est la première fois qu’une statue autre que celle d’un souverain est érigée dans Paris !

En 1814, sous la Restauration, la place Dauphine retrouve son nom d’origine, il ne changera plus. Mais la place est en sursit : de l’autre côté de la rue de Harlay de grands travaux sont en cours.

Crédit photo : Charles Marville, BHDV

1874 La place Dauphine en 1874

La place Dauphine en 1874

Sous le Second Empire, l’île de la Cité n’échappe pas aux grandes transformations de Paris : elle est littéralement vidée de ses habitants, immeubles et ruelles étroites sont rasés. Ainsi, le plan d’Haussmann prévoit que les immeubles de la place Dauphine soient détruits dans le cadre du projet d’agrandissement du Palais de Justice.

En janvier 1870, alors que le Second Empire vit ses derniers mois, Haussmann est destitué, et cela met fin provisoirement au projet. Malgré tout, les bâtiments de la base du triangle sont démolis en 1874. Il s’agit de dégager la vue entre le nouveau Palais de Justice et le Pont Neuf.

Crédit photo : M. Prévost Gravure de la démolition de la place Dauphine à Paris en 1874. Démontage de la fontaine Desaix, CC0 1.0

2014 La place Dauphine en 2011

La place Dauphine en 2011

De nos jours la place s’organise autour d’un square aménagé dans les années 1970. Une double rangée d’arbres marquent l’emplacement des bâtisses détruites en 1874, cela contribue à redonner à la place son aspect clos.

A l’abris du tumulte de la ville, la place Dauphine est un véritable havre de paix et de tranquillité pour les promeneurs et ses habitants. Parmi ceux-ci quelques artistes : André Antoine, créateur du Théâtre-Libre en 1887 ; le couple Signoret - Montand a longtemps vécu au n° 15 ; enfin Yves Simon, non seulement y vit mais l’évoque dans sa chanson "Nous nous sommes tant aimés".

Crédit photo : Alexander Johmann, Place Dauphine 3, CC BY-SA 2.0

Commentaires (
)

Le saviez vous ?

Pour aller plus loin sur les places royales construites sous Henri IV, quelques articles complémentaires à lire :

Place Dauphine, 75001 paris, france

Notice: Undefined property: Product::$dwf_amazonaffiliation in /home/www/picasquare.photo/cache/smarty/compile/47/fb/0c/47fb0c18506eb8fa8d3058b2e7f81df0d225df0a.file.product-timeline.tpl.php on line 623